Collection Mobilisations

Agentivité et citoyenneté dans l’enseignement de l’histoire

Un état de la recherche en didactique de l’histoire au Québec

L’histoire comme discipline enseignée à l’école secondaire soulève de vives controverses dans différents milieux. Quels contenus enseigner à l’école ? Quelles finalités et méthodes promouvoir ? Que valent les manuels d’histoire ? Qu’évaluent les examens du ministère en histoire ? Que pensent les enseignant·es d’histoire ? Comment former les citoyen·nes ? De quels outils d’enseignement se servir ?

Cet ouvrage contient les réponses de chercheur·euses en didactique sur ces diverses questions.

Leurs analyses portent sur ce que les enseignant·es pensent qu’il faut faire apprendre aux élèves, sur la manière dont iels se servent des manuels, des jeux vidéo ou d’autres moyens d’enseignement ainsi que sur le potentiel de ces moyens d’enseignement pour développer la « pensée historienne ». Il s’agit d’un concept lié à la démarche d’enquête de l’élève qui, avec de l’aide, travaille avec les sources du passé, en les contextualisant, en les comparant, en les interprétant pour résoudre des problèmes

Les recherches de ce livre ont en commun de soutenir que l’histoire peut aider les citoyen·nes à se conscientiser et à s’émanciper, c’est-à-dire à faire collectivement et consciemment l’histoire, car elle peut apporter à chacun·e des outils de la pensée critique utiles pour se poser des questions sur la vie politique et sociale, y répondre soi-même et en débattre avec rigueur.

Ces recherches peuvent aussi offrir aux enseignant·es en exercice et en formation, ainsi qu’aux personnes s’intéressant à l’histoire et à son enseignement, des outils d’analyse critique des moyens et des méthodes visant à faire apprendre l’histoire aux élèves, à évaluer leurs savoirs scolaires et à en favoriser le transfert dans la vie de la cité.

  • Parution : septembre 2019
  • Prix : 27,95 $
  • Pages : 288
  • format : 5,5 x 8,5 pouces
  • ISBN : 978-2-924924-11-2
  • LEFRANÇOIS, David

    David Lefrançois est professeur à l’UQO|Campus de Saint-Jérôme et chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). Au cours des dernières années, ses recherches ont porté sur quatre grands thèmes : l’analyse des outils didactiques offerts aux élèves en « Histoire et éducation à la citoyenneté » ; le développement de la pensée critique en histoire ; le transfert des apprentissages dans la pratique politique et communautaire ; la délibération démocratique en classe de sciences sociales. En 2012, notamment, il a codirigé un ouvrage intitulé Didactique de l’univers social au primaire (ERPI).

  • ÉTHIER, Marc-André

    Marc-André Éthier a enseigné l’histoire et la géographie au secondaire. Il est professeur de didactique de l’histoire à l’Université de Montréal. Ses recherches touchent l’analyse des manuels et des programmes scolaires, le développement, par les élèves, des compétences liées à la méthode historique et à l’exercice de la conscience citoyenne, la manière dont les élèves se servent des manuels, la nature et l’évaluation des compétences disciplinaires des enseignantEs en exercice ainsi que la transposition de celles-ci en classe. Il est chercheur du Centre de recherche sur l’insertion et la formation à la profession enseignante (CRIFPE) et membre de l’Association québécoise pour la didactique de l’histoire et de la géographie. Il a codirigé neuf ouvrages.

    Il dirige la collection Mobilisations.