HALEVI, Ilan

Né à Lyon en 1943, dans une cache de la Résistance, de parents juifs, étrangers et résistants, installé en Israël en 1964, il prend fait et cause pour la cause palestinienne puis « franchit la frontière » et rejoint, en 1976, l’Organisation de libération de la Palestine de Yasser Arafat. Il devient vice-ministre des Affaires étrangères du gouvernement de Mahmoud Abbas. Il a publié Question juive : la tribu, la loi, l’espace (Minuit, 1981), Sous Israël, la Palestine (Le Sycomore, 1984), Face à la guerre – Lettre de Ramallah (Actes Sud, 2003), Allers-retours (Flammarion, 2005).

Islamaphobie et judéophobie

L’effet miroir

Introduction d’Alain Gresh

Les débats au Québec sur la Charte des valeurs, les « accommodements raison­nables » et le port du foulard (abusivement nommé « voile ») ont montré des relents d’islamophobie. Ailleurs, l’islamophobie fait des ravages et pave la voie à une extrême droite en plein essor. Omniprésente dans le discours public et les politiques de l’État, l’islamophobie est exacerbée par les crimes réels commis au nom de l’islam par une nébuleuse de groupuscules et d’individus « radicalisés ». L’islamophobie constitue-t-elle une mauvaise réponse à une bonne question ou n’est-elle pas, comme sa sœur jumelle, la judéophobie, la résurgence d’un virus social dont la nocivité est notoire et qui opère désormais à l’échelle mondiale ?

Il y a des similitudes étonnantes qui mettent le discours islamophobe contem­porain en résonance avec l’antisémitisme, c’est-à-dire la judéophobie. Les judéophobes les plus acharnés ne nient-ils pas jusqu’à l’existence même de l’anti­sémitisme qui ne serait à leurs yeux qu’une fabrication culpabilisante à propos de persécutions tout à la fois imaginaires et méritées ? Illustration parmi tant d’autres de la parenté de l’islamophobie avec la judéophobie, la question juive d’hier et celle de l’islam d’aujourd’hui relèvent du « délire idéologique » raciste. On ne saurait donc appréhender la réalité de l’islamophobie actuelle sans passer par l’écheveau de l’antisémitisme.

Il ne s’agit pas ici de poser une équation entre la situation des musulmans d’aujour­d’hui et celle des juifs d’hier, mais entre deux aberrations racistes qui fonctionnent de façon similaire. Ce qui est au centre des pré­oc­cupations de l’auteur, c’est le caractère même des sociétés que le racisme gan­grène en menaçant la vie commune.

  • Parution : octobre 2015
  • Prix : 19,95 $ | PDF 14,99 $
  • Pages : 184
  • Format : 14,6 x 21,95 cm
  • ISBN : 978-2-924327-40-1

Coédition avec Syllepse (Paris)