MANDEL, David

David Mandel, professeur au Département de sciences politiques de l’Université du Québec à Montréal, militant socialiste et syndical, codirecteur de l’École de la démocratie ouvrière à Moscou. Il est l’auteur de plusieurs travaux traitant de la question ouvrière dans l’ex-URSS, notamment Labour after Communism: Auto Workers and their Unions in Russia, Ukraine and Belarus (Black Rose Books, 2004).

Les soviets de Petrograd

Les travailleurs de Petrograd dans la révolution russe (février 1917-juin 1918)

Images d’Épinal de la révolution russe de 1917, les soviets restent mal connus. Comment sont-ils nés ? Qui en était membre ? Quels étaient leurs rôles ? Que voulaient-ils ?

Nés de la volonté des ouvriers, dans une situation de guerre et de marasme économique aigu, de contrôler la production contre le sabotage des patrons, ils se sont vite heurtés à leur hostilité ainsi qu’à celle du gouvernement provisoire de Kerenski. Ils sont alors conduits à prendre des responsabilités dans la gestion des entreprises et du pays et, au paroxysme de la crise sociale, politique et militaire, à se poser en alternative d’un appareil d’État déliquescent. Ils suivront ainsi un chemin hésitant jusqu’à la crise révolutionnaire d’octobre 1917 où surgit le mot d’ordre bolchevique « Tout le pouvoir aux soviets ! ».

L’ouvrage nous propose une radiographie sociale et culturelle des ouvriers de Petrograd, fer de lance de la révolution. Il offre de nombreux témoignages des acteurs de l’époque, y compris ceux d’éléments hostiles à la révolution.

Portée par les damnés de la terre, la révolution des soviets a ouvert un immense arc d’espérances dans le monde, avant que la contre-révolution stalinienne ne vienne la saccager et la détruire.

  • Parution : août 2017
  • Prix : 25 €, 47,95 $
  • 568 pages
  • Format : 15 x 21 cm
  • ISBN : 978-2-84950-562-5

Une coédition M Éditeur (Saint-Joseph-du-Lac, Québec), Page 2 (Lausanne) et Syllepse (Paris).