PSARRAS, Dimitris

Dimitris Psarras est journaliste à Efimerida ton Sydakton, quotidien grec indépendant qui fonctionne comme une coopérative. Résistant sous la junte, il observe l’extrême droite grecque depuis plus de quarante ans, et notamment Aube Dorée depuis sa fondation au début des années 1980.

Aube dorée - couverture
Aube dorée

Le livre noir du parti nazi grec

Violences, persécutions raciales, assassinats, complicités policières et étatiques, « interventions » auprès des employeurs pour qu’ils licencient les travailleurs étrangers, banques alimentaires réservées aux « Grecs d’abord »

Alors qu’une chape de pauvreté et de désespérance recouvre la Grèce depuis la mise en vigueur de la cure de paupérisation absolue imposée par la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international (la « Troïka ») pour rembourser la dette publique, une organisation, qui a fait d’Adolf Hitler son idole et de la violence de rue sa méthode, organise la terreur dans le pays. Le parti Aube doré a envoyé dix-huit députés à l’assemblée palementaire et plusieurs dizaines d’immigréEs, d’intellectuelLEs et de militantEs à l’hôpital.

Comment la Grèce en est-elle arrivée à élire des députés nazis ? Pourquoi cette extrême droite grecque, décriée et marginale il y a quelques années encore, parvient-elle à présent à dicter l’ordre du jour politique et à imposer ses choix radi­caux au système, en particulier sur l’immigration ? Comment la Grèce a-t-elle pu oublier la dictature des colonels ? Comment est-il possible que des citoyenNEs de villages martyrisés par la SS votent pour un parti nazi ?

Aube dorée et son Chef prétendent « nettoyer les écuries d’Augias » des métèques, des démocrates, des « pédés », des féministes, des communistes, des « youpins »,  des syndicalistes, bref de ses ennemis, et sauver la Grèce de l’humiliation et du délabrement social causés par les politiques dictées par la Troïka.

Comprendre ce phénomène social et politique constitue un enjeu vital, car Aube dorée n’est que le sommet spectaculaire d’une vague brune qui ne cesse de faire des avancées en Europe. À partir d’une enquête approfondie, ce livre nous donne à entendre les vociférations et à voir les gesticulations de ces nazis qui profitent de la complaisance, voire de la complicité, de la police et des autorités étatiques. Il décrypte ce qui se cache derrière les tee-shirts noirs et les gros bras des sections d’assaut d’un parti qui, en dépit de ses récents problèmes judiciaires, hante la scène sociale et politique grecque.

Un ouvrage d’alarme. Et de combat.

Traduit du grec par Panos Angelopoulos

  • 232 pages
  • Prix : 21,95 $ | PDF 16,99 $
  • Format : 15 x 21 cm
  • juin 2014
  • ISBN 978-2-924327-02-9

Coédition avec Syllepse.