ROMITO, Patrizia

Autrice de plusieurs livres et articles, Patrizia Romito est professeure de psychologie sociale à l’Université de Trieste (Italie). Elle travaille sur la santé mentale des femmes et les réponses sociales aux violences qu’elles subissent.

Un silence de mortes

La violence masculine occultée

Après la déferlante du mouvement #MoiAussi, qui a révélé en partie l’ampleur des agressions sexuelles et du harcèlement subie par les femmes, la question se pose de comprendre pourquoi les agresseurs ont bénéficié d’une aussi importante impunité. D’où la réédition de cet ouvrage, avec une postface inédite, qui traite des violences des hommes contre les femmes et les enfants ainsi que des mécanismes que la société met en œuvre pour les occulter.

Un double constat est tiré : d’une part, les progrès dans la lutte contre la violence masculine envers les femmes et les enfants sont indéniables mais, de l’autre, la violence continue bel et bien à exister et, dans bien des cas, à s’aggraver. Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, cette violence n’est pas excep­tionnelle, mais tout à fait courante. Ses conséquences sont atroces et trop souvent létales.

La thèse l’ouvrage : la violence masculine est un des moyens d’entretenir en bon état de marche le système de domination patriarcale, système dont profitent la majorité des hommes et une minorité de femmes.

L’originalité du livre réside en une synthèse théorique qui établit et décrit, à partir d’un matériel aussi vaste que diversifié, les types de violences masculines et les manières de les occulter ; tant sur le plan social, qu’il s’agisse des lois, du fonctionnement des services sociosanitaires, de la police et des tribunaux, des théories psychologiques et psychiatriques en vigueur, que sur le plan de l’individu et de ses ressorts psychologiques.

Parce qu’il révèle les stratégies et les tactiques d’occultation mises en œuvre par la société, ce livre offre à la fois des clés de compréhension et d’action.

 

  • Parution : août 2018.
  • Prix : 24,95 $
  • 288 pages
  • format : 5,5 x 8,5 pouces
  • ISBN : 978-2-924327-90-6
  • Coédition avec Syllepse (Paris, France)