Autopsie d'un mythe - couverture
Collection Marxismes

Autopsie d’un mythe

Réflexions sur la pensée politique de Jean-Marc Piotte

« Je suis donc un marxiste “révisionniste”. […] Je ne veux pas condamner le marché. Ce serait trop facile. […] À moins de se réfugier dans un refus de principe la voie à suivre est réformiste. […] La démocratie directe est le meilleur instrument de lutte, mais elle doit servir à renforcer la démocratie représentative. » Jean-Marc-Piotte, Démocratie des urnes et démocratie de la rue.

Membre fondateur de la revue politique et culturelle Parti pris (1963-1968), qui se réclamait de l’indépendance du Québec, du socialisme et de la laïcité, Jean-Marc Piotte a, dans les années 1970, émis nombre d’opinions sur le syndicalisme (s’appropriant même la paternité du « syndicalisme de combat »), le socialisme et le marxisme (essais sur Gramsci et Lénine). Depuis cette époque, il est auréolé d’une image de « pape de la gauche », voire de « père du marxisme au Québec ».

Parce qu’il estime que cette image est un mythe, Louis Gill entreprend d’en faire l’autopsie. Il procède à une analyse minutieuse de l’évolution de la pensée politique de Piotte à partir de ses principaux écrits sur le syndicalisme, le partenariat social, le socialisme, l’indépendance du Québec, la laïcité et l’identité. Il signale qu’au fil des ans, Piotte a successivement tourné le dos au socialisme et à l’indépendance du Québec et que, désormais, il se satisfait d’un utopique capitalisme civilisé ou à visage humain dans le cadre de l’antidémocratique fédéralisme canadien.

L’auteur porte également un jugement sévère sur l’adhésion au marxisme dont Piotte a continué à se réclamer au cours des décennies, alors qu’un fossé sans cesse croissant, soutient-il, s’est creusé entre ce qu’il professe et le matérialisme historique. Comment Piotte peut-il lui-même continuer à se présenter comme marxiste, même en qualifiant ce « marxisme » de révisionniste, comme il prend désormais la précaution de le faire ? « Sans doute mesure-t-il lui-même l’ampleur du choc qui serait porté à son image par l’effondrement de ce mythe », conclut Louis Gill.

  • 144 pages
    Prix : 16,95 $ | PDF 12,99 $
    Formats : 14,6 x 21,95 cm
    mars 2015
    ISBN : 978-2-924327-20-3
  • GILL, Louis

    Économiste, syndicaliste et essayiste, Louis Gill est l’auteur d’ouvrages sur l’économie, le marxisme, le syndicalisme, la politique, l’histoire et l’art.