Collection Militantisme

Che Guevara

Ombres et lumières d’un révolutionnaire

Transformer un militant révolutionnaire en icône n’est-ce pas insulter sa mémoire ? Cinquante ans après la mort de Che Guevara (1967), les marchands d’affiches et de tee-shirts n’y trouvent rien à redire, et la figure du guérillero peut continuer à susciter admiration ou fascination sans que beaucoup connaissent réellement la pensée, les engagements ou tout simplement l’itinéraire de cet homme voué au changement social et politique.

Samuel Farber, l’auteur de ce livre, n’est pas un idolâtre de Che Guevara. Originaire de Cuba, acteur engagé de la gauche radicale étatsunienne, Samuel Farber nous propose une réflexion critique sans concession sur l’itinéraire du guérillero.

Cet ouvrage restitue le parcours du révolutionnaire argentin et non le mythe.

De sa naissance en Argentine à son assassinat par la CIA en Bolivie le 9 octobre 1967, l’auteur reprend le fil de sa vie. Le jeune étudiant en médecine, dont le voyage à travers l’Amérique latine confrontée à la misère et aux dictatures décide de son engagement politique, entreprend alors de se consacrer à la révolution. Ces années de formation sont essentielles pour comprendre la pensée de celui qui sera bientôt surnommé Che Guevara lorsqu’il rejoint Fidel Castro. La révolution cubaine, ses responsabilités dans la réforme agraire, son engagement militaire au Congo et, enfin, l’expédition en Bolivie qui lui sera fatale constituent les temps forts de l’ouvrage.

Samuel Farber offre également une nouvelle approche critique de la pensée de Che Guevara qui éclaire pleinement ses actes et ses choix fortement marqués par un volontarisme autoritaire qui éclipse la question démocratique et qui annonce déjà les impasses de la révolution cubaine.

Un portrait sans concession qui éclaire sous un nouveau jour une figure exceptionnelle du 20e siècle.

  • Parution : octobre 2017
  • Prix : 22,95 $ | 17,99 $
  • 200 pages
  • Format : 5,5 x 8,5 pouces
  • ISBN : 978-2-924327-78-4
  • FARBER, Samuel

    Samuel Farber est né et a grandi dans le quartier de Marianao de la Havane, à Cuba. Il a rejoint les États-Unis en 1958. Sociologue et professeur émérite de science politique, il a écrit de nombreux ouvrages critiques sur Cuba et la révolution castriste. Depuis plus cinquante ans, il est actif dans les mouvements de la gauche étatsunienne. Il a, entre autres, publié Revolution and Reaction in Cuba, 1933-1960 (Center for Socialist History, 1976), The Origins of the Cuban Revolution Reconsidered (University of North Carolina Press, 2006), Before Stalinism : The Rise and Fall of Soviet Democracy (Verso, 1990) et Social Decay and Transformation : A View From The Left (Lexinton Books, 2000).