Émancipation, guerre et révolution - couverture
Collection Marxismes

Émancipation, guerre et révolution

Écrits sur l’histoire, la stratégie et l’organisation des Noirs aux États-Unis (1936-1967)

Suivi de Léon Trotsky et CLR James, Discussions sur la question nègre

À la fois théoricien marxiste, pionnier du mouvement panafricaniste, nationaliste noir, indépendantiste antillais, écrivain, critique littéraire et spécialiste de criquet, CLR James est l’un des grands penseurs du 20e siècle, mais son œuvre est injustement trop peu connue, surtout des francophones.

En 1935, James anime le mouvement contre l’invasion de l’Éthiopie par l’armée de Mussolini. Il est doublement concerné par cette guerre, en tant que Noir et en tant que socialiste internationaliste. Il dirige alors l’International African Friends of Ethiopia et mène une lutte passionnée dans la gauche britannique contre cette guerre. Deux ouvrages, publiés respectivement en 1937 et 1938, témoignent de sa recherche d’une orientation nouvelle entre marxisme et identité noire : World Revolution, une histoire de l’Internationale communiste (écrite d’un point de vue marxiste anti-stalinien) et, surtout, son chef-d’œuvre, Les jacobins noirs, qui retrace l’histoire de la première révolution victorieuse des esclaves, dirigée par Toussaint Louverture, contre le pouvoir colonial à Saint-Domingue (Haïti et République dominicaine).

Inaccessibles en français, les textes réunis dans Émancipation, guerre et révolution s’adressent à la question noire aux États-Unis. CLR James analyse des conditions de l’abolition de l’esclavage et le rôle des Noirs dans la radicalisation du mouvement abolitionniste. Il nous plonge dans une discussion politique sur le mouvement noir confronté à la Seconde Guerre mondiale. Il discute du projet de création d’un État noir dans le sud des États-Unis. Surtout, il explique pourquoi il est nécessaire que les opprimés s’auto-organisent, condition sine qua non à la jonction des luttes des Afro-Américains pour leurs droits avec celles du mouvement ouvrier.

Révolutionnaire, James dessine le contenu d’une politique d’émancipation qui articule les questions de race et de classe, de la libération nationale et du socialisme. CLR James nous offre une réflexion sur des questions qui agitent encore nos sociétés : le rôle du racisme certes, mais aussi les voies et les moyens de l’auto-organisation des opprimés dans leur quête d’émancipation.

Préface de Emanuel Delagdo Hoch, Patrick Le Trehondat, Richard Poulin et Patrick Silberstein.
Postface de Maboula Soumahoro.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Emanuel Delagdo Hoch, Patrick Le Trehondat et Patrick Silberstein.

  • 240 pages
  • Prix : 24,95 $ | PDF 18,99 $
  • Format : 15,24 x 22,86 cm
  • février 2013
  • ISBN 978-2-923986-66-1

Coédition avec Syllepse (Paris).

  • JAMES, CLR (Cyril Lionel Robert)

    Intellectuel et mitant politique, Cyril Lionel Robert James (1901-1989) est né à de Trinité-et-Tobago, à l’époque une colonie de la Grande-Bretagne. Il a milité très tôt pour l’indépendance de cette île des Antilles. Toute sa vie, il a œuvré pour la révolution prolétarienne mondiale, pour le panafricanisme et contre le racisme. Il a publié de nombreux livres importants, dont World Revolution, 1917-1936: The Rise and Fall of the Communist International, une étude sur la stalinisation de la Troisième Internationale. Son œuvre la plus importante est sans nul doute Les jacobins noirs. Toussaint Louverture et la Révolution de Saint-Domingue, une étude historique de la première révolution noire de l’histoire.