Collection Marxismes

Irlande, classes ouvrières et libération nationale

Pour la première fois en langue française est publié l’ensemble des textes de Friedrich Engels et de Karl Marx consacrés à la question nationale irlandaise et ses rapports avec la révolution socialiste.

Pendant des décennies, l’Irlande a été une préoccupation d’Engels et de Marx, entre autres, parce que la question de l’oppression nationale des Irlandais et du racisme dont ils souffraient expliquaient en grande partie l’impuissance du plus puissant mouvement ouvrier d’Europe, celui de la classe ouvrière anglaise, à transformer les rapports sociaux. La question irlandaise nourrissait la réaction anglaise qui « prenait racine dans l’assujettissement de l’Irlande ». Au regard du nombre et de l’importance des textes qui lui ont été consacrés, la question nationale irlandaise est manifestement un sujet fondamental aux yeux des fondateurs du matérialisme historique.

Pour assurer l’indépendance du mouvement ouvrier à l’égard de la bourgeoisie, il importe, selon leur analyse, non seulement que le mouvement lutte pour les droits politiques, sociaux et économiques des groupes opprimés, mais aussi, dans le cas irlandais, qu’il promeuve leur indépendance nationale, laquelle est une condition à l’émancipation même de la classe ouvrière de la nation dominante. Plus encore, si le mouvement ouvrier ne fait pas la promotion des droits des nationalités opprimées, alors les révolutionnaires doivent envisager de créer des organisations ouvrières des nations opprimées sur une base nationale – non uniquement en fonction de l’État – parce que la classe ouvrière de la nation dominante par l’entremise de ses organisations syndicales et politiques a adopté des positions chauvines et constitue désormais une entrave à l’émancipation des classes ouvrières aussi bien de la nation dominante que de la nation dominée.

Friedrich Engels et Karl Marx ont lutté pour que l’Association internationale des travailleurs fasse sienne la lutte pour l’indépendance de l’Irlande. Pour eux, le combat pour le socialisme international passait par la lutte pour la libération nationale de l’Irlande et la fin de l’oppression nationale des Irlandais.

Textes réunis et présentés par Richard Poulin

  • Parution : mars 2021
  • Prix : 34,95 $ — 25 €
  • Pages : 480
  • format : 15 x 21cm
  • ISBN : 978-2-924924-25-9
  • ENGELS, Friedrich

    Friedrich Engels (1820-1895) a collaboré étroitement avec Karl Marx, son ami, dans le développement d’une conception matérialiste dialectique et historique de l’histoire. Théoricien socialiste-communiste, militant révolutionnaire (Ligue des communistes et Association internationale des travailleurs), s’intéressant à la cause irlandaise et à la condition des femmes (le mariage monogame et la famille nucléaire lui apparaissaient comme un résultat de la domination masculine patriarcale), après la mort de Marx, il assure l’édition et la traduction de ses œuvres et travaille à l’unification des différents partis ouvriers marxistes au sein de la Deuxième Internationale.

  • MARX, Karl

    Karl Marx (1818-1883) est à la fois un théoricien, un journaliste, un philosophe, un économiste et un militant révolutionnaire. Il a développé avec Friedrich Engels une conception matérialiste et dialectique de l’histoire, a décrypté les hiéroglyphes du capitalisme et a participé à la fondation de l’Association internationale des travailleurs ou Première Internationale. L’ensemble des courants de pensée inspirés de ses travaux est désigné sous le nom de marxisme. Il a eu une grande influence sur le développement des sciences sociales et sur de nombreux mouvements révolutionnaires se réclamant du socialisme ou du communisme.