Marx aux antipodes - couverture
Collection Marxismes

Marx aux antipodes

Nations, ethnicité et sociétés non occidentales

« Je suis de plus en plus arrivé la conviction – et il ne s’agit que de l’inculquer à la classe ouvrière anglaise qu’elle ne pourra jamais rien faire de décisif, ici en Angleterre, tant qu’elle ne rompra pas de la façon la plus nette, dans sa politique irlandaise, avec la politique des classes dominantes ; tant qu’elle ne fera non seulement cause commune avec les Irlandais, mais encore ne prendra l’initiative de la dissolution de l’Union forcée de 1801. » K. Marx.

Pour certains, Marx n’aurait été que le théoricien du capitalisme des sociétés occidentales. Pourtant, l’auteur du Capital n’a pas ignoré le reste du monde. En effet, son installation à Londres, au cœur du plus grand empire de l’époque, l’amène à prendre en compte les sociétés non occidentales et le colonialisme, questions sur lesquelles il consacre une partie importante de son travail. Il examine les particularités du nationalisme et de la « race » ainsi que les différents modes de développement humain, social et historique.

Dans ce livre novateur  – une approche inédite des rapports nationaux, raciaux et coloniaux dans l’œuvre de Marx –, Kevin B. Anderson examine les théorisations de Karl Marx sur un certain nombre de sociétés non occidentales de son temps – de l’Inde à l’Algérie en passant par l’Indonésie et la Chine – et les relations qu’elles entretiennent avec le capitalisme et le colonialisme. Il analyse son appui aux mouvements d’émancipation nationale, en particulier de Pologne et d’Irlande, et leurs rapports avec les mouvements démocratiques et socialistes. Marx apporte systématiquement son soutien aux mouvements indépendantistes de ces nations opprimées ainsi qu’à la cause anti­esclavagiste aux États-Unis, car il estime que ce sont les leviers essentiels de la révolution.

Marx est d’avis que les mouvements ouvriers qui ne soutiennent pas les mouvements d’éman­­cipation nationale ou qui ne combattent pas le racisme dont souffrent les minorités de leur propre société courent le danger d’entraver, voire de mettre fin à leur propre essor. Selon Anderson, « le prolétariat de Marx n’est pas seulement blanc et européen, mais comprend également les travailleurs noirs aux États-Unis de même que les Irlandais qui ne sont pas considérés comme “blancs” à l’époque par les cultures dominantes britannique et nord-américaine ».

La conception du capitalisme de Marx en tant que système social ne relève pas d’un universel abstrait : elle est parcourue par une vision sociale riche et concrète dans laquelle universalité et particularité inter­agissent dans le cadre d’une totalité dialectique.

Traduction de l’anglais (États-Unis) par Marc Chemali et Véronique Rauline.

  • 392 pages
    Prix : 34,95 $ | PDF 25,99 $
    Formats : 14,6 x 21,95 cm
    mai 2015
    ISBN : 978-2-924327-06-7

Coédition avec Syllepse (Paris).

  • ANDERSON, Kevin B.

    Kevin B. Anderson est professeur de sociologie, de sciences politiques et d’études féministes à l’Université de Californie. Il se définit comme un marxiste humaniste. Il a publié entre autres Lenin, Hegel, and Western Marxism. A Critical Study (University of Illinois Press, 1995).