Collection Mouvements

Permis de tuer ? Masculinité, culture d’agression et armée

Le cas du colonel Russell Williams, violeur en série et tueur

Pourquoi est-ce nécessaire quelques années après le prononcé de la sentence de revenir sur le cas du colonel Russell Williams, un violeur en série et un tueur ? Parce qu’au-delà de l’individu, il y a une dynamique de système. C’est ce que révèle la médiatisation récente de nombreux cas de harcèlement et d’agression sexuelle commis par des hommes de pouvoir, que ces derniers évoluent dans les médias, les organisations sportives, la culture, l’entreprise privée, les forces armées et policières ou les arcanes du pouvoir politique. 

Ce livre tente de saisir la complexité du phénomène social et politique de la violence contre les femmes perpétrée par des agents de l’État. L’étude de l’affaire du « Tweed Creeper » permet de poser un regard critique sur la construction des représentants de l’État, dans ce cas, l’armée, comme agresseurs. Au moment de ses crimes, Russell Williams était colonel et commandait la base aérienne de Trenton, la plus importante base du Canada. Est-il un cas d’exception ? La majorité des hypothèses émises pour les agressions masculines du même type tendent à individualiser la violence, responsabilisant souvent, par le fait même, la victime et déresponsabilisant la société. Or, il existe une trame commune à toutes ses violences ; elle renvoie à la construction sociale de la masculinité, dans laquelle l’armée joue un rôle non négligeable.

Pour comprendre le cas de Russell Williams (et son impunité pendant de nombreuses années), l’autrice fait un retour sur la mission canadienne en Somalie en 1994, dresse le portrait des forces armées du Canada en tant que pratique institutionnelle et examine ses effets par rapport aux violences contre les femmes, puis se penche sur le cas Williams dans le cadre de l’institution militaire.

Un livre révélateur sur la culture d’agression, particulièrement dans l’armée, et la masculinité « hégémonique ».

  • Parution : mars 2018
  • Prix : 15,95 $ – 15 €
  • Pages : 112
  • Format : 5 x 8 pouces
  • ISBN : 978-2-924327-74-6
  • BEAUCHESNE, Émilie

    Émilie Beauchesne détient une maîtrise en science politique et en études féministes de l’UQAM.