Collection Mobilisations

Silence, on coupe !

Les mutilations génitales féminines au Québec

Préface de Djemila Benhabib

En quoi consistent les mutilations génitales féminines comme l’excision et l’infibulation ? Quels effets ont-elles sur la santé ?

Ces mutilations sont une véritable, une authentique dévastation. Une dévastation aussi bien physique que psychique, aussi bien comportementale qu’émotionnelle. Et toujours actuelle, malgré le lourd silence qui règne.

Agression contre la chair même des femmes, négation de leur intégrité physique, la question des mutilations génitales féminines fait partie indéniablement des rapports sociaux de sexe. Cette effraction du corps des fillettes, cette irruption brutale au plus intime d’elles-mêmes sont effectivement reproduites à la demande et par la volonté des hommes, et justifiées aux yeux du groupe par un ensemble de représentations et de valeurs socioculturelles (les « traditions »). 

Les deux autrices d’étonnent du silence qui entoure cette pratique, se scandalisent de la persistance de sa clandestinité au Québec : on sait très bien que des exciseuses y exercent leur activité, pire, que pendant les vacances et sous prétexte de rendre visite à une grand-mère ou à une tante, certaines familles envoient leur petite fille se faire exciser dans leur pays d’origine. Ce silence, qui leur semble dans certains cas volontairement entretenu, doit à tout prix être brisé. D’où cet ouvrage.

  • Parution : septembre 2019
  • Pages : 136 
  • format : 10,5 x 18 cm
  • Prix : 13,95 $ 
  • ISBN : 978-2-924924-10-5
  • Cloutier, Luce

    Docteure en anthropologie, Luce Cloutier a été, entre autres, directrice d’un programme de lutte contre la traite des êtres humains.

  • Yanacopoulo, Andrée

    Andrée Yanacopoulo est médecin, écrivaine, traductrice, professeure et sociologue québécoise née à Tunis (Tunisie).